Les halls interdits aux non voyageurs

Publié le 18/09/2012
Désormais, interdiction est faite à tous les usagers non voyageurs d’accéder aux halls de l’aéroport international Bernardin Gantin de Cotonou. Une situation qui étonne plus d’un et n’est d’ailleurs pas sans impact sur le déroulement des activités commerciales au niveau de ce grand lieu d’échanges.

Aéroport international Cardinal Bernardin Gantin de Cotonou ce dimanche 16 septembre. Il sonnait environ 18 heures. Des voyageurs accompagnés des parents et proches très excités de pouvoir constater le départ effectif des leurs, descendent d’un véhicule. Après avoir positionné les bagages des voyageurs sur les charrettes, ils s’avancent tous joyeux de l’entrée du hall de départ de l’aéroport. Mais leur joie fut plutôt de courte durée. « Voyagez-vous tous ? », interrogèrent les deux vigiles débout à l’entrée du hall. « Non mais pour quoi ? », demanda celui qui était au devant du rang. La suite de la scène, les accompagnateurs des voyageurs, avec pincement au cœur, ont été purement et simplement interdits d’accès au hall du départ. On aurait cru à un cas isolé. Mais tous les amis, parents et proches d’autres voyageurs qui ont suivi ceux-là ont subi le même sort. Et pour quelle raison ? « C’est la nouvelle consigne », ont répondu les vigiles sans un autre mot de plus. Dans le rang des accompagnateurs et des voyageurs, c’est l’effet de surprise qui domine la colère. « J’ai pratiquement fait les grands aéroports du monde même aux Etats-Unis, je n’ai jamais subi ce que je viens de subir. Je n’y comprends d’ailleurs rien », s’étonne un voyageur Français en partance pour la France. Cependant, « cette nouvelle consigne » ne s’applique pas seulement aux accompagnateurs des voyageurs en partance. Environ une heure d’horloge plus tard, un attroupement impressionnant se forme devant le hall d’arrivée. Ce sont les parents et autres personnes chargés d’accueillir les voyageurs descendus d’un vol autour de 19 heures. Le caffouillage est total. Pancartes en mains, les uns et les autres sont obligés de se bousculer à l’entrée pour se faire remarquer.

A l’analyse des choses, la décision d’interdiction d’accès des accompagnateurs aux halls de l’aéroport international Cardinal Bernardin Gantin de Cotonou semble être prise comme toutes les autres décisions ‘’ réformatrices ’’, sur un coup de tête. Ceci, parce que les inconvenients de la décision qui dépassent largement les avantages, n’ont pas été pris en compte. Au prime abord, il s’agit de l’image du Bénin, déjà ternie par l’environnement peu favorable, sur le plan des affaires qui en jeu. Ainsi, avec ces mesures protocolaires, qui n’existent d’ailleurs nulle par au monde, la destination Bénin risque de prendre un autre coup. Pis, cette décision ressemble à une punition des commerçants qui ont ouvert leurs centres d’affaires à l’intérieur des halls et payent les différentes taxes. Et tertio, même si c’est pour contrer le trafic des stupéfiants, devenu très récurrent ces derniers jours au Bénin, que la décision a été prise, il faut reconnaître qu’elle est maladroite parce que s’il doit avoir de trafic, ce n’est pas à l’aéroport que le montage se trame. Imaginons ce qui pourrait arriver aux usagers en cas de fortes pluies.

Source : le Nouvelle Tribune
MÉTÉO À COTONOU
Température : 30°C
Partiellement nuageux
Humidité : 79%
Vent : SSW à 20km/h
Détail et prévisions
IL EST 03:30 AU BENIN
Nombre de passagers à l'arrivée de l'aéroport de Cotonou hier :




Log in
Contactez-nous
A propos
2013-2019 Aeroport-Cotonou.com.