Aéroport de Parakou-Tourou : avancée des travaux

Publié le 13/04/2014
Le chantier de construction de l’aéroport de Tourou connaîtra bientôt son épilogue. En tournée dans le Borgou-Alibori ce week-end, le Chef de l’Etat a effectué une visite inopinée sur le chantier ce dimanche 13 avril 2014. Bien loin des blocages enregistrés il y a peu, le chantier arbore désormais un visage attrayant, à la grande satisfaction du président Boni Yayi.L’aéroport de Tourou sort de terre et s’affirme de plus en plus comme un chef d’œuvre de grand standing.

La visite du chef de l’Etat ce dimanche a permis de constater que les piétinements ayant jalonné la réalisation de ce chantier relèvent désormais du passé. Une bonne partie des infrastructures est désormais réalisée ou en cours de finition, notamment la piste d’atterrissage, l’aire de stationnement, le parking avions, l’aérogare, la tour de contrôle, les voies d’accès, etc. Selon Aké Natondé, Ministre en charge des transports, le lot 1, exécuté par la société Colas affiche un taux d’exécution physique de 85%. L’entrepreneur promet la finition de ces travaux dans un délai d’un mois. Quant au lot 2, qui regroupe les équipements, la société SEIB en charge des travaux s’attèle pour rattraper le retard. Elle a récemment procédé au renforcement de son effectif et sollicité une expertise extérieure pour un achèvement à bonne date des installations d’équipement. C’est au niveau du lot 3, confié à la société Synergie, que l’on observe des dysfonctionnements notoires. Aux dires du ministre des transports, l’entreprise exige le paiement intégral des décomptes, au mépris de l’orthodoxie financière en la matière.

A ce jour, les travaux ne sont exécutés qu’à hauteur de 5%.Au total, estime Aké Natondé, l’ensemble des travaux déjà exécutés au 12 avril 2014 est évalué à environ 40 milliards de francs cfa. 26 autres milliards seront nécessaires pour l’achèvement des travaux et l’équipement de l’aéroport. Cette somme prend en compte l’extension pour un montant de 12 milliards de la piste d’atterrissage à 3300 m, contre 2400 m actuellement, en conformité avec les vœux du chef de l’Etat.Le président de la République s’est réjoui de l’accélération des travaux, ce qui augure de l’achèvement et de la mise en service dans un futur proche de ce nouveau joyau de notre patrimoine aéroportuaire. Pour Boni Yayi, en optant pour la politique des grands travaux, le Bénin pose pas à pas les bases solides pour son émergence. L’aéroport de Tourou, qui permettra de relier la métropole du nord-Bénin aux grandes capitales du monde, est un investissement stratégique pour le développement de la région. Il facilitera notamment l’intensification des échanges commerciaux avec les pays de l’hinterland et d’autres capitales de la sous-région et fera de Parakou un grand pôle économique sous-régional.

A cet effet, Boni Yayi a instruit le ministre des travaux publics et des transports aux fins de prendre toutes les dispositions idoines, pour doter cet aéroport de tous les équipements susceptibles de le hisser aux standards internationaux. Avec les ports secs, la boucle ferroviaire Cotonou-Niamey, le port minéralier de Sèmè-Podji, etc, tous les ingrédients seront réunis pour propulser le Bénin au rang des économies modernes. Boni Yayi a enfin exhorté les entrepreneurs à travailler d’arrache-pied pour livrer les travaux dans les délais impartis.

Bruno OTEGBEYE
MÉTÉO À COTONOU
Température : 25°C
Partiellement nuageux
Humidité : 94%
Vent : WSW à 19km/h
Détail et prévisions
IL EST 06:09 AU BENIN
Nombre de passagers à l'arrivée de l'aéroport de Cotonou hier :




Log in
Contactez-nous
A propos
2013-2019 Aeroport-Cotonou.com.