Bilan 2013 du transport aérien au Bénin

Publié le 25/02/2014
Note de conjoncture sur le transport aérien au Bénin : année 2013

Association des Représentants de Compagnies aériennes (ARC)

Le transport aérien au Bénin a connu une rupture de tendance cette année avec un trafic qui a faiblement évolué. Après plusieurs années de hausse, le trafic marque une pause et l’objectif de passer la barre des 500.000 passagers n’est pas atteint.


1/ Trafic passager

Sur la période de janvier à décembre 2013, le nombre de passagers arrivées / départs s’établit à  476.677 contre 462.985 sur la même période en 2012 soit une faible augmentation de +3%. Nous assistons donc à un retournement de tendance après avoir frôlé les 10% en 2012 et connu 5% de croissance les années précédentes.



Le trafic vers l’Afrique Centrale occupe toujours la première place avec près de 40% des arrivées/départs soit 174.754 passagers. Vers l’Europe, les arrivées/départs représentent un quart du trafic total avec 121.627.


N.B. : La catégorie « Autres » regroupe le Maghreb, le reste de l’Afrique et le Moyen-Orient.



On constate que le trafic vers l’Afrique de l’Ouest s’est développé avec +11.3% de croissance grâce à Senegal Airlines et Air Cote d’Ivoire, tout comme le trafic vers le reste de l’Afrique et le Moyen-Orient avec +11.1% grâce à Ethiopian et South African. Vers l’Europe, on observe une légère hausse (+1.7%) tandis que vers l’Afrique Centrale, l’évolution est négative avec -3.6%.



 


La compagnie Air France occupe la première place en terme de part de trafic devant Senegal Airlines dont le développement amorcé en 2012 s’est confirmé en 2013. Trans Air Congo se situe à la 3ème place avec 11%.


La plus forte progression est à mettre à l’actif d’Air Cote d’Ivoire (hors graphique) avec +421%, la compagnie n’ayant débuté ses opérations que fin 2012. Même phénomène pour Ethiopian avec un démarrage en Juin 2012 et qui affiche +111% de progression. Pour les autres compagnies, c’est Trans Air Congo (+65%) boosté par le passage à des vols quotidiens suivie par South African (+39.4%), puis vient enfin Camair Co (+26.4%) et Brussels Airlines (+25.2%) grâce à sa 3ème fréquence opérée certains mois.



N.B. : Seules les compagnies ayant plus d’un an d’existence sont mentionnées dans le graphique ci-dessus.



Paris (CDG) reste en tête du classement avec près de 100.000 passagers enregistrés en 2013. Au niveau de la sous-région, Abidjan (ABJ) retrouve sa première place d’antan avec près de 50.000 passagers. Ensuite, nous avons Libreville (LBV), Douala (DLA) puis vient le Congo avec Brazzaville (BZV) et Pointe Noire (PNR). A noter que si l’on cumule BZV et PNR, le Congo se hisse à la 2ème place du classement.


 



Addis Abbeba (ADD) a connu la plus forte progression avec +211% (non mentionné sur le graphique) et Johannesbourg a vu son trafic doublé avec +119%. Avec l’arrivée de Westair, Kinshasa (FIH) a enregistré une belle progression de +70%.  Le développement d’Air Cote d’Ivoire explique les +37% observés sur la destination Abidjan (ABJ). Enfin, Brazaville (BZV), Pointe Noire (PNR) et Brusselles (BRU) ont vu leur nombre de passagers sensiblement augmenter en raison du développement de l’offre des compagnies opérants sur ces destinations.


Les destinations en baisse sont Libreville, Lomé et Nairobi avec la baisse du nombre de rotation de Kenya Airways.


 


2/ Trafic Fret

L’activité fret a augmenté de +12% par rapport à l’année 2012 avec un volume de 7.143.256 tonnes contre 6.375.801. L’export représente toujours la majorité du fret avec 57% du total (hors Cargo Bags).



La hausse de l’activité fret est due aussi bien aux importations qu’aux exportations (respectivement +18.7% et +12%).



L’activité fret Long-Courrier représente près de la moitié du fret traité sur la plate-forme de Cotonou mais le fret Intra-Afrique n’est pas très loin en 2ème position.


 


Vers l’Europe, le fret stagne tandis que vers l’Afrique, on observe une forte hausse en 2013 de +45.3%.



Les trois principaux acteurs du fret aérien au départ de Cotonou sont Air France, DHL et Brussels Airlines.



Senegal Airlines, DHL et Trans Air Congo ont fortement développé de leur activité fret tandis que Brussels Airlines et Air France connaissait une légère hausse. Les autres compagnies mentionnées sur le graphique sont en baisse. Seules les compagnies significatives en terme de fret sont représentées.



3/ Les infrastructures

Des travaux de rénovation de l’ancienne aire de stationnement ont eu lieu entre mai et septembre 2013. Une partie reste à effectuer cependant ainsi que les tracés des parkings sur les aires rénovées avec notamment les positions pour les gros-porteurs.


Le nouveau hall arrivée a enfin ouvert partiellement début décembre après un retard de plus d’un an et non sans dysfonctionnements. L’ouverture complète du hall arrivée dans les prochains mois devrait permettre aux autorités de se lancer dans le chantier de rénovation du hall départ. A noter tout de même l’amélioration de la climatisation dans les salles d’embarquement et un nouveau carrousel bagages dans la zone départ.


Cependant, on observe toujours une dégradation de l’état des équipements de l’aéroport y compris pour les équipements les plus récents avec des pannes récurrentes (ex : tous les scanners X-Ray de secours sont en panne).

 

Enfin, l’état de la clôture aéroportuaire est de plus en plus préoccupant avec des trous à certains endroits. Il convient donc de la réhabiliter et de la rehausser dans les plus brefs délais.


4/ Conclusion

L’année 2013 aura été marquée par un essoufflement du transport aérien au Bénin. L’aéroport n’aura pas réussi à attirer autant de nouvelles compagnies que par le passé et n’a donc pas atteint l’objectif de 500.000 passagers.


Cette situation trouve son origine dans les nombreux dysfonctionnements du transport aérien souvent décriés par l’ARC depuis plusieurs années.


Pour ne citer que quelques exemples, la mauvaise qualité de service des infrastructures, les tracasseries en tout genre et la hausse des redevances sont autant d’éléments qui posent la question du développement du transport aérien au Bénin et de ses retombées économiques.


L’image de notre l’aéroport n’est pas très reluisante par rapport aux aéroports concurrents comme Lomé, Accra ou Lagos.


A ce stade, rien de permet de prévoir que le trafic à l’aéroport Cardinal Bernardin Gantin de Cotonou connaîtra une croissance en 2014.


Julien Werlé / Président de l'ARC
Association des Représentants de Compagnies aériennes (ARC)
MÉTÉO À COTONOU
Température : 29°C
Partiellement nuageux
Humidité : 89%
Vent : SW à 20km/h
Détail et prévisions
IL EST 05:14 AU BENIN
Nombre de passagers à l'arrivée de l'aéroport de Cotonou hier :




Log in
Contactez-nous
A propos
2013-2019 Aeroport-Cotonou.com.